Les 4 mots magiques dans la relation – S’il te plaît – Merci – Bravo – Pardon-

 Dans Conscience, Couple, Ecoute, Gratitude

Voici une recette magique pour garder la relation vivante et nourrie, à base de 4 mots, 4 petits mots pour un effet incroyable, les voici :
S’il te plait.
Parce que l’autre est un autre. Que rien n’est dû. Que je peux me montrer en demande dans le lien. S’il te plait marque la considération que  j’ai. Avec ce S’il te plait j’ouvre à l’autre le choix, il peut se montrer intentionnel et me faire plaisir (ou pas). Je peux vibrer à la joie d’entendre le oui, ou la tension d’appréhender le non. L’énergie circule,Nous sommes chacun nous-mêmes et en lien. Différenciés. Utilisez S’il te plait aussi bien avec « passe-moi le sel » qu’avec vos aspirations les plus profondes, le lien se promène sans transition du plus terre à terre au plus immense…
Merci.
J’ai reçu un cadeau ; l’attention de l’autre, son intention d’être partenaire, un effort, un geste. Merci ! Partagez çà, offrez la lumière de votre visage en retour d’une attention. Me relier à ma gratitude agrandit mon cœur et nourrit le cœur en face (et en passant je booste mon système immunitaire…). C’est de la reconnaissance. Une vraie belle nourriture pour moi, pour l’autre, pour notre lien.
Bravo.
Quand je renvoie à l’autre sa beauté d’être, je deviens un miroir bienveillant, constructif, réparateur. Parce que je me mets en contact avec du meilleur de moi-même ( la célébration) et parce que mes bravos sont un trésor de fertilité pour l’autre, je vais l’aider à asseoir sa confiance en lui, son sentiment d’accomplissement.. (Plus nous sommes célébrés dans nos talents et plus nous devenons talentueux. C’est le cercle vertueux qui vient en réparation de nos blessures de compétences engendrées dans l’enfance par l’école et les attentes de notre environnement). Cerise sur le gâteau: quand je félicite l’autre, nous sommes en connexion, le lien s’étoffe en sécurité, en plaisir, en énergie… C’est la force de la connexion qui fait la vitalité du couple!
Pardon.
Peut-être le plus difficile…Quand je demande pardon je dis « je suis faillible », je montre ma vulnérabilité, je m’ engage à un autre niveau de connexion . Aussi je reconnais que j’ai pu blesser l’autre, le lien ( et donc je Vois l’autre, je suis capable de me décentrer). Quand je m’excuse je montre mon intention de réparation, je signifie que je tiens au lien. Je fais entrer la relation dans un nouvel espace, celui où toute mon humanité est permise, je quitte le rapport de force, la rencontre s’enrichit de la nuance du langage de la vulnérabilité …Et c’est un trésor.
Sans oublier je t’aime, à dire et à redire quand nous sentons notre cœur ruisseler, parce que cela ne nous engage à rien d’autre que nous ne sommes déjà : des êtres d’amour. Parce que nous ne l’aurons jamais assez entendu, parce que nous ne l’aurons jamais assez dit. Et que c’est le plus grand nectar.
A appliquer à nos amours évidemment, et bien plus largement à nos parents, enfants, amis et même plus….

Devenez magiciens!

Florentine d’Aulnois-Wang

Vous aimez? Dites-le!  Partagez!

                                                                                                                    Vous avez des idées? Réagissez!

Vous aimez? Dites-le! Partagez!
Articles recommandés
Commentaires
  • IVANA
    Répondre

    Quel plaisir de te lire enfin ! ‘est top tous ces articles ! J’en ai lu un premier et me réjouis de les lire tous petit à petit.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Indiquez votre recherche et appuyez sur entrée