Le câlin comme voix du coeur, le câlin comme voie du coeur

 Dans citation, Relation, vivre

L’homme a besoin d’être un centre d’attention. C’est l’un des besoins les plus fondamentaux des êtres humains. Si on ne prend pas soin de lui, l’être humain meurt. S’il ne sent pas qu’il est important pour quelqu’un, au moins pour quelqu’un, toute sa vie devient insignifiante.

Aussi, l’amour est la plus grande thérapie qui soit. Le monde a besoin de thérapie parce que le monde manque d’amour. Dans un monde vraiment vivant d’amour, aucune thérapie ne serait nécessaire, l’amour serait suffisant, plus que suffisant.

Le câlin est simplement un geste d’amour, de chaleur, d’affection. La sensation de chaleur qui se déverse de l’autre personne fait dissoudre de nombreuses maladies en vous, fait fondre l’ego froid comme de la glace. Cela vous fait retrouver l’enfance.
De nos jours, les psychologues sont bien conscients du fait que si un enfant n’est pas étreint, embrassé, il va manquer d’une certaine nourriture. Tout comme le corps a besoin d’aliments, l’âme a besoin d’amour. Vous pouvez satisfaire à tous les besoins matériels de l’enfant, lui donner tous le confort matériel, si les câlins manquent, l’enfant ne deviendra pas un être en pleine santé. Au fond de lui, il restera triste, ignoré, négligé, abandonné. Il aura reçu de bons soins, mais il n’aura pas été materné.
Il a été observé que si un enfant ne reçoit pas de câlins, il commence à se replier sur lui-même — il peut même en mourir — bien que tout le reste soit à sa disposition. Sur le plan corporel, il reçoit tous les soins, mais aucun amour n’entoure l’enfant. Il devient esseulé, il devient déconnecté de l’existence.
L’amour est notre connexion, l’amour est notre racine. Tout comme vous respirez — pour le corps, c’est absolument essentiel : arrêter de respirer et vous n’existez plus — de la même manière, l’amour est le souffle intérieur. L’âme vit par l’amour.
L’analyse n’y parviendra pas. L’esprit et la clarification, la connaissance et l’érudition n’y parviendront pas. Vous pouvez savoir tout ce qu’il faut savoir sur la thérapie, vous pouvez devenir un expert, si vous ne connaissez pas l’art d’aimer, vous restez uniquement à la surface du miracle de la thérapie.
(…) Le câlin est un simple geste d’unité — même le geste apporte une aide. Si ce geste est vrai — pas seulement un geste, mais votre cœur y est aussi présent — il peut être un outil magique, il peut faire des miracles. Il peut transformer une situation dans son ensemble, instantanément… Le câlin est tout simplement l’une des choses les plus importantes.
(…) Quand vous aimez une personne, la seule verbalisation n’est pas suffisante, les mots ne suffisent pas, quelque chose de plus substantiel est nécessaire, les mots ne sont qu’abstraits. Vous devez faire quelque chose. Tenez la main, étreignez la personne, embrassez-la, prenez-la dans vos bras. Cela vous aidera tous les deux — si vous pouvez vous fondre tous les deux dans l’embrassade, vous allez redevenir plus jeunes, plus frais, plus vivants. C’est tout le processus de la guérison.
L’analyse est la voie du mental, le câlin est la voie du cœur. Le mental est la cause de toutes les maladies et le cœur est la source de toute guérison.
– OSHO –
in L’ Âme du Monde

Vous aimez?  …Dites-le, partagez!

Vous avez des questions, des commentaires? ….Réagissez!

Vous aimez? Dites-le! Partagez!
Articles recommandés
10 commentaires
  • HEULIN
    Répondre

    Merci Florentine pour ce doux message… amitié, Vincent H

  • Sixtine
    Répondre

    MAGNIFIQUE !!!
    En plus j’adore cette photo de couple qui s’envoie en l’air pour plonger dans les eaux profondes, se rincer avant de ré émerger … MERCI

  • Ghislaine
    Répondre

    Quelle nourriture du coeur de lire vos messages.
    Bien à vous

  • Michelle
    Répondre

    Très beau message ! En effet ce geste est l’un des plus réconfortants.

  • flamme23
    Répondre

    A reblogué ceci sur Bien-Être à 50 anset a ajouté:
    Dans notre façon de vivre l’échange virtuel a pris une grande importance.
    N’oublions pas que le contact physique, le câlin n’est jamais superflu.
    Article très intéressant que je partage pour nourrir cette vision du bien-être que je vous propose.
    50 ans…l’âge n’a pas d’importance pour prodiguer des câlins!
    Bonne journée à toutes et tous!

  • flamme23
    Répondre

    merci pour votre article! je partage

  • lessen-ciel.com
    Répondre

    Bel article ❤️ mais quand petit on n’a pas reçu de câlins, la voie est plus dure à trouver pour les reproduire envers les autres… Belle journée

    • Répondre

      Parfois oui, la voie est plus difficile, mais la tendresse est dans notre nature profonde …Et pour paraphraser Sartre  » l’important n’est pas ce qu’on a fait de moi mais ce que je fais de ce que l’on a fait de moi ».

  • martine006
    Répondre

    Vous avez tout à fait raison, le câlin c’est très très agréable et important, dommage qu’il soit évident et facile d’en faire aux enfants et que certain(e) perde ce réflexe face aux adultes par gêne, timidité ou peur de passer pour une personne trop sensible et fragile.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Indiquez votre recherche et appuyez sur entrée