fbpx

Le consentement ce n’est pas seulement être d’accord… C’est EN AVOIR ENVIE !

 Dans Intelligence Amoureuse, Sexualité

Nos désirs sont désordres, et entre deux êtres il est parfois difficile de discerner…

Tu veux ou tu veux pas?

 

Dans un couple installé comme dans une fraîche rencontre, la notion de consentement est fondamentale et s’énonce clairement:

LE CONSENTEMENT CE N’EST PAS SEULEMENT ÊTRE D’ACCORD… C’EST EN AVOIR ENVIE!

Et c’est entre adultes.

C’est un oui libre, authentique et informé.

En tant qu’homme ou en tant que femme, que ce soit mon corps qui en ait envie, que ça jaillisse dedans ma peau, dedans mon sexe, que mes sens me disent que mon corps + ton corps ça va être une fête, que le moment soit beau entre-nous et que j’ai envie de nous mélanger plus .

Ou que ce soit ma tête qui me dise que l’appétit vient en mangeant, que je ne suis peut-être pas encore en contact avec mon désir mais que je sais comme ça peut-être la fête parce que parfois mon corps met du temps à sentir …

Bref: ma tête et/ou mon corps ont envie de cette rencontre sexuelle.

Et je te l’exprime en mots, en regards, en gestes, en souffle…

Ça c’est le consentement.

 

  • Le « flingue sur la tempe » psychologique,
  • la pression: « tu n’es pas normal(e) », « allez, viens, ce sera vite fini »,
  • la comparaison: « mon ex aimait ça elle/lui »,
  • le chantage: (si tu veux que … alors …. » ,
  • la manœuvre en douce (retirer un préservatif, changer d’orifice sans demander)
  • le « je vais te faire la gueule toute la journée si on ne fait pas l’amour »,
  • l’usage de la force, le recours à de l’alcool ou autres substances pour obtenir un consentement,
  • l’insu du plein gré, (en plein sommeil, inconscient(e) …),
  • la victimisation, la responsabilisation de travers (tu as vu dans quel état tu me mets avec tes jambes/tes seins/ ton parfum…?) ,

ou toute autre manœuvre est de la prédation, c’est une agression, c’est du viol, même si personne ne se débat! Point.

Si c’est juste « OK, d’accord, allons-y » mais avec des pieds de plomb, que je vais « faire la planche en attendant que ça passe »  c’est que ça dit non dedans, ce n’est pas un vrai consentement, et sans le savoir vous être en train  d’abîmer la vitalité de votre union sexuelle, à long terme c’est désastreux…

Et en général ça se voit. Les gestes, la respiration, l’expression du visage, l’intonation de la voix, sans avoir de master en psychologie vous devriez repérer que l’autre n’est pas dans la fête.

Et NON c’est NON. A n’importe quel moment.

Personne n’est jamais mort de s’arrêter en plein acte parce que son partenaire montre des signes de « stop », de « je n’y suis pas et j’ai envie que cela cesse ». Aucun organe sexuel n’a jamais explosé, il n’y a vraiment aucun danger.

En couple, si vous voulez que le désir vive au long cours, si vous voulez rester vibrant pour des dizaines d’années, honorez cette limite du consentement et travaillez ensemble pour que l’Espace-Temps de vos rencontres sexuelles soit tellement bon que vous vouliez le visiter encore et encore.

Communiquez, apprenez, devenez des artistes. (et oui ça s’apprend).

Accueillez ensemble les moments de disette du désir de l’un ou deux l’autre, occupez-vous de la qualité de votre relation,  soyez partenaires, prenez les virages que vos corps demandent dans la sexualité (on ne fait pas l’amour avec la même énergie à 20 ans, à 230 ans, à 40 ans etc…et cela s’écoute pour entrer dans de nouvelles dimensions à deux, sinon on se perd…).

Ouvrez-vous un monde sexuel ensemble que vous kiffez d’habiter. (C’est la meilleure parade aux troubles du désir). Venez apprendre ! (stages, programmes en ligne, jeux etc…)

Parce que souvent les femmes finissent par regarder le plafond en attendant que ça se passe, parce que souvent les hommes se sentent seul dans leur séance de gymnastique sans rencontre profonde et que ça fait beaucoup de malheureux…

Parce que souvent la sexualité devient un désert dans les couples à force de ne pas écouter le consentement (et de ne pas rester des explorateurs de la sexualité et du désir ensemble).

Alors que c’est tellement bon et beau de vivre l’amour avec nos corps!

 

Hors du couple comprenez vraiment que le sexe est une fête quand les personnes impliquées EN ONT ENVIE. Le reste c’est du viol.

Parce qu’il n’est pas normal de rentrer dans le corps de quelqu’un sans qu’il en ait envie.

Alors je répète: le consentement n’est pas seulement être d’accord, c’est en avoir envie.

 

A nos amours!

 

Florentine d’Aulnois-Wang

(tu veux écouter l’épisode de mon podcast sur le consentement? c’est là)

Tu veux plus d’Intelligence Amoureuse? C’est là

N’hésite pas à partager sur les réseaux sociaux.

 

Vous aimez? Dites-le! Partagez!
Articles recommandés

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0

Indiquez votre recherche et appuyez sur entrée

Burning Man Alexander Milov